> > >

Congrès annuel de la Société québécoise de science politique

Voix/Voies politiques Citoyenneté, représentation et transformation


Voix/Voies politiques Citoyenneté, représentation et transformation

Congrès annuel de la Société québécoise de science politique

19 au 21 mai 2016, Université Laval, Québec

Organisateur  : Thierry Giasson, (thierry.giasson@pol.ulaval.ca)

L’environnement politique et l’expression des discours politiques se sont transformés considérablement au cours des deux dernières décennies. De nouveaux acteurs politiques, de nouveaux rapports de force et de nouvelles technologies modifient les espaces de pratique de la politique et les enjeux centraux du politique. Le congrès réunira des ateliers qui étudieront les frontières et les intervenants de ces lieux émergents, transformés du politique. Quelles sont les formes novatrices d’expression de la politique, qui en sont les porte-paroles, comment agissent-ils sur les institutions, modifient-ils les rapports d’autorité et d’influence dans les États démocratiques ? De nouveaux outils de communication et de médiatisation ont modifié l’espace public au sein duquel la politique s’exprime. Les logiques médiatiques modulent maintenant les logiques politiques. La politique s’est médiatisée et les médias se sont politisés. Les médias numériques imposent l’immédiateté, la réactivité et l’interactivité au monde politique et aux médias traditionnels. La politique, nationale et internationale, se trouve prise dans un cycle permanent d’activités, de couverture et d’exigences de réaction. Le web permet également à de nouveaux intervenants de prendre part au débat politique, voire de le diriger. Citoyens, groupes d’intérêts, mouvements sociaux, nationaux comme transnationaux, prennent d’assaut ces plateformes numériques pour interpeller les acteurs et les institutions politiques traditionnels. Ces derniers sont-ils toutefois à l’écoute ? Au cœur de cette thématique s’exprime également la notion de citoyenneté. Nombre d’analyses et enquêtes révèlent un malaise citoyen envers la politique et ses institutions démocratiques. Baisse de confiance envers les élus et les parlements, fluctuations des taux de participation électorale, mobilisations sociales croissantes contre les politiques d’austérité et de rigueur sont autant d’indices de ce désaveu populaire. Dans cet espace politique mouvant, quelle place occupe le citoyen, comment est-il représenté, comment se représente-t-il ? Les gouvernements, les partis politiques et les administrations publiques sont obsédés par la communication, la persuasion et le marketing de leurs actions. Les citoyens sont segmentés et ciblés. Les promesses électorales et les politiques publiques sont pensées selon des intérêts particuliers. La notion de bien commun ne semble plus guider le travail des gouvernants. Quelles sont les conséquences de ces pratiques sur la citoyenneté, sur la représentation des intérêts au sein des sociétés démocratiques ?

La Société québécoise de science politique invite les chercheur(e)s de tous les champs de la science politique ainsi que les collègues œuvrant au sein de disciplines connexes à se pencher sur cette thématique et à proposer des ateliers fermés et des tables rondes en vue de son prochain congrès qui se tiendra à l’Université Laval du 19 au 21 mai 2016, à Québec. Les organisateurs souhaitent que le thème Voix/Voies politiques soit abordé sous les angles les plus divers de manière à faire la lumière sur les transformations sous-jacentes qui marquent les discours politiques, les enjeux de représentations et l’expression de la citoyenneté. Les organisateurs accueilleront également toute proposition qui, sans nécessairement porter sur le thème du congrès, touche la science politique.

Les personnes intéressées sont priées de faire parvenir leur(s) proposition(s) d’ateliers et de table rondes avant le 1 octobre 2015 à l’adresse électronique suivante : sqsp@er.uqam. Dans tous les cas, les propositions doivent comprendre :

· Pour les propositions d’ateliers :

o le nom et les coordonnées de la personne qui en sera responsable. Chaque atelier doit compter au moins un(e) responsable d’une université québécoise.

o Le titre et, en 250 mots, un argumentaire décrivant l’atelier et sa thématique. Une liste des présentateurs potentiels à l’événement devrait être inclue.

· Pours les propositions de table rondes :

o Le nom et les coordonnées du responsable de l’événement.

o Le titre et, en 250 mots, un argumentaire présentant la thématique de l’événement et les participants potentiels à l’événement.

Les responsables seront avisés de l’acceptation ou du refus de leur proposition par le comité organisateur au plus tard le 15 octobre 2015.

La composition finale des ateliers et table rondes retenus dans le programme devra être communiquée au comité organisateur au plus tard le 15 décembre 2015

Mots-clés : Call for papers
Partager sur :

Nous joindre

Adresse civique
Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Pavillon Hubert-Aquin, 1er étage
Bureau A-1560
Montréal (Québec) H2L 2C5 CANADA

Téléphone : 514 987-3000 poste 3910
Télécopieur : 514 987-0397
Courriel : ceim@uqam.ca

À propos

Doté d’une structure souple favorisant la recherche, l’innovation et l’échange des idées, le CEIM réunit des chercheurs de réputation internationale spécialistes de l’économie politique des processus d’intégration et de mondialisation.

Abonnez-vous au bulletin